Du quai Branly au Bénin, la restitution du patrimoine africain
Du quai Branly au Bénin, la restitution du patrimoine africain
Sophie PILLODS
Le 6 octobre 2020, la loi sur la restitution des biens culturels au Benin a été votée. 26 objets du royaume d’Abomey, prises de guerre du général Doods, sont concernés. Il y a en particulier les trois statues des trois derniers rois du Royaume d’Abomey : Ghezo, Glélé et Béhanzin (en visuel).  D’un point de vue théorique, le sujet est simple, mais concrètement, dans le pays, au Bénin, qu’en dit-on ? Des politiques, des artistes, des intellectuels ont accepté de répondre à mes questions.  Avec Ousmane Aledji, auteur, metteur en scène, chargé de mission culture, tourisme, artisanat auprès de la présidence de la République du Bénin, Arcade Assogba réalisateur, Bajidé Dakpogan conservateur du petit Musée de la Récade, Marius Dansou, plasticien, Isidore Dokpa, metteur en scène et acteur béninois, Roger Gbenonvi, enseignant, ancien ministre, fondateur de la section béninoise d’Amnesty International, Nouréini Tidjani Serpos, ancien directeur général Afrique de l’UNESCO, président du comité chargé de la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Benin pour le retour des œuvres.  Un documentaire de Sophie Pillods, mixé par Agnes Mathon. Production : Partage de Voix
Du quai Branly au Benin, la restitution du patrimoine africain
Le projet de loi sur la restitution des biens culturels au Benin sera en  première lecture le 6 octobre 2020 à l’Assemblée Nationale. 26 objets  du royaume d’Abomey sont concernés. Ce sont des prises de guerre du  général Doods. S’y trouvent en particulier les trois statues des trois  derniers rois du Royaume d’Abomey : Ghezo, Glélé et Béhanzin. (en photo) Avec  Ousmane Aledji, auteur, metteur en scène, chargé de mission culture,  tourisme, artisanat auprès de la présidence de la République du Bénin,  Arcade Assogba réalisateur, Marius Dansou, plasticien, Isidore Dokpa,  metteur en scène et acteur béninois, Roger Gbenonvi, enseignant, ancien  ministre, fondateur de la section béninoise d’Amnesty International,  Nouréini Tidjani Serpos, ancien directeur général Afrique de l’UNESCO,  président du comité chargé de la coopération muséale et patrimoniale  entre la France et le Benin pour le retour des œuvres.  Un documentaire  de Sophie Pillods, mixage, Agnès Mathon.  Production : Partage de Voix. www.partagedevoix.fr
Oct 4, 2020
29 min